Normes

Introduction

Introduction

Officiellement, La notion de norme implique de fait une homogénéisation, en l'occurrence, dans le cas des ondes électro-magnétiques, une homogénéité du récepteur soumis à ces ondes. Or le récepteur (humain, animal...) n'a pas une constitution constante (variabilité du poids, de la taille, âge...), de plus il comprend plusieurs types de cellules vivantes qui n'ont pas une égale réception face à un champ électro-magnétique.

Il est cependant utile de considérer les normes et recommandations afin de disposer d'un repère de comparaison constant, considérant alors que toute chose étant égale par ailleurs.

1. Recommandations ICNIRP

Officiellementles normes en matière de CEM sont en fait des recommandations, elles sont fournies par "l'international commission on non-ionizing radiation protection" (ICNIRP) dans son guide (2010) sur les limites d'exposition aux champs électriques et magnétiques variables (0 - 100 kHz).

Ces recommandations, très élevées (5000 V/m notamment), correspondent à des effets rapides, immédiats, que produirait une exposition aiguë de l'homme à ces champs (notamment effet thermique). Par conséquent, elles ne tiennent pas compte des effets chroniques (exposition à moyen et long terme)... Concernant les champs magnétiques statiques (0 Hz), l'ICNIRP tolère un maximum de 400 mT (4000000 mG) pour le public et sur n'importe quelle partie du corps. Voir l'article source ici : http://www.icnirp.org/cms/upload/publications/ICNIRPstatgdl.pdf.

Concernant les champs électriques statiques (0 Hz), l'ICNIRP ne fournit pas de valeurs limites, estimant que les risques ne sont pas importants. Concernant les champs basses fréquences, l'ICNIRP (données reprises par le site officiel radiofrequences.gouv.fr) fournit des indications pour les tolérances de champs électriques et magnétiques, en fonction des fréquences (tableau ci-après). Voir l'article source ici: http://www.radiofrequences.gouv.fr/IMG/pdf/ICNIRP_guide_limites_exposition_CEM_1998.pdf

Considérant ce tableau, pour notre courant 50 Hz, les normes sont donc de 5000 V/m (250 / 0,05 kHz) pour le champ électrique, et de 100 micro-Tesla (ou 1000 milli-Gauss) pour le champ magnétique.

Niveau de référence pour l'exposition
de la population aux CEM
Fréquences Champ
électrique
(V/m)
Champ
magnétique
(μT)
0 - 1 Hz - 40000
1 - 8 Hz 10000 40000 / (f*f)
8 - 25 Hz 10000 5000 / f
0,025 kHz -
0,8 kHz
250 / f 5 / f
0,8 kHz - 3
kHz
250 / f 6,25
3 kHz - 150
kHz
87 6,25
0,15 MHz - 1
MHz
87 0,92 / f
1 - 10 MHz 87 / Racine (f) 0,92 / f
10 - 400 MHz 28 0,092
400 - 2000
MHz
1,375 * Racine (f) 0,0046 * Racine (f)
2 - 300 GHz 61 0,20

f : fréquence en Hz, kHz, MHz ou GHz selon la ligne considérée.

2. Recommandations biotiques (Suisses)

Plusieurs recommandations dites "biotiques" ou encore "éco-biologiques", sont utilisées suivant les pays et les sensibilités, ce ne sont pas des normes officielles, mais elles sont déduites de l'expérience des praticiens. Les propositions de normes d'origine Suisse, considèrent plusieurs niveaux d'exposition graduels :

  • OPTIMUM : valeur idéale à obtenir allongé sur un lit ;
  • CORRECT : valeur légèrement perturbée mais acceptable, à ne pas dépasser toutefois sur un lit ;
  • LIMITE : valeur à partir de laquelle les risques de maladie doublent (statistiquement) ;
  • SANTE : valeur à partir de laquelle des problèmes de santé peuvent être constatés ;
  • OFFICIELLE : valeur officielle (voir le tableau ci-avant).
Recommandations biotiques (Suisses)
OPTIMUM CORRECT LIMITE SANTE OFFICIELLE
champ électrique 0 - 50 Hz <0,1 V/m < 1 V/m < 5 V/m < 50 V/m < 5000 V/m
Champ magnétique 0-50 Hz 0 μT (0 mG) < 0,02 μT (0,2 mG) < 0,2 μT (2 mG) < 0,5 μT (5 mG) < 100 μT (1000 mG)
CEM non pulsé 10 kHz - 3 GHz < 0,02 V/m < 0,14 V/m < 0,6 V/m
CEM pulsé 300 MHz - 3 GHz < 0,006 V/m < 0,04 V/m < 0,2 V/m
Résistance prise de terre < 0,5 Ω < 2 Ω < 5 Ω < 30 Ω < 100 Ω

3. Recommandations Salzburg

L'institut Allemand de Baubiologie, crée en 1983, a proposé des valeurs indicatives pour les zones de repos, dont la dernière édition date de 2015. Le document est disponible ici : http://baubiologie.fr/IMG/pdf/valeurs_sbm-2015_fr.pdf

L'origine de ces travaux provient en partie de la conférence internationale qui s'est tenue à Salzbourg en juin 2000, voir le lien ici : http://www.salzburg.gv.at/salzburg_resolution_e.pdf. Ainsi, selon le principe ALARA, la somme totale des expositions aux ondes hautes fréquences générées par les GSM ne devrait pas dépasser 1000 μW/m2 dans les habitations. cette recommandation a été abaissée à 10 μW/m2 en 2002.

Les tableaux ci-après consignent les recommandations de l'institut. Ce sont ces valeurs qu'il est préférable d'utiliser pour avoir une gamme de valeurs comparable entre praticiens.

Champs électriques alternatifs (basses fréquences 0 - 50 Hz)
Champs électriques alternatifs Non
significatif
faiblement
significatif
fortement
significatif
extrêmement
significatif
Intensité de champ liée à la terre < 1 V/m 1 - 5 V/m 5 - 50 V/m > 50 V/m
Tension induite corporelle liée à la terre < 10 mV 10 - 100 mV 100 - 1000 mV > 1000 mV
Intensité de champ hors potentiel < 0,3 V/m 0,3 - 1,5 V/m 1,5 - 10 V/m > 10 V/m
Champs magnétiques alternatifs (basses fréquences 0-50 Hz - valeurs en nano-Tesla)
Champs électriques alternatifs Non
significatif
faiblement
significatif
fortement
significatif
extrêmement
significatif
Intensité de champ liée à la terre < 20 nT 20 - 100 nT 100 - 500 nT > 500 nT
Ondes électro-magnétiques (hautes fréquences)
Non
significatif
faiblement
significatif
fortement
significatif
extrêmement
significatif
Densité de puissance < 0,1 μW/m2 0,1 - 10 μW/m2 10 - 1000 μW/m2 > 1000 μW/m2
Intensité de champ électrique < 0,006 V/m 0,006 - 0,061 V/m 0,061 - 0,61 V/m > 0,61 V/m

4. Rapport Bio-initiative

Le rapport Bio-initiative ( dernière version de 2012) consigne les résultats de 1800 études sur les nocivités potentielles des ondes sur l'homme. Ce premier rapport, dans sa version de 2007, avait déjà été validé par l'Agence Européenne de l'Environnement.

Le rapport est téléchargeable ici : http://www.bioinitiative.org/table-of-contents/

La synthèse globale de ce rapport indique qu'il est important de ne pas exposer la population à des densités surfacique de Puissance (DSP) de plus de 1000 μW/m2 (soit ~0,614 V/m en équivalent champ électrique), ceci pour des émissions allant de 9 kHz à 3000 GHz.

Les effets sur la santé des ces ondes sont décrits dans un autre article : http://pollution-électromagnétique.fr/la-sante/ondes-et-santé

5. CRIIREM

Le CRIIREM (Centre de Recherche et d'Informations Indépandantes sur les Rayonnements Electromagnétiques) recommande un seuil maximal de 0,6 V/m pour toutes les fréquences oscillant de 850 MHZ à 5 GHz (ce qui englobe une bonne partie de nos sources de pollutions dans nos habitations, tels que téléphonie portable, DECT, Wi-Fi, bluetooth...)

Cette proposition n'a pas été retenue à ce jour...

6. SYNTHESE

La convergence des recommandations précité et notre expérience des mesures dans ce domaine, nous font appliquer les valeurs suivantes lors de nos expertises :
  • BASSES FREQUENCES (50 Hertz) : Champ électrique max: 5 V/m - Champ magnétique max : 100 nT
  • HAUTES FREQUENCES (>MHz) : Densité surfacique puissance : 1000 μW/m2 (soit 0,61 V/m). cette valeur est ramenée à 100 μW/m2 (0,2 V/m) dans les lieux de repos

 

ImprimerE-mail