Ondes pulsées

Ondes Pulsees

1. Généralités

Ondes pulsées ? ondes non pulsées ?

Ce terme d'onde pulsée est parfois hâtivement utilisé pour désigner toute émission d'onde de type numérique, au contraire de l'émission analogique (la plus ancienne) qui ne le serait pas.

Cette idée est fausse, le caractère pulsé de l'onde n'est pas lié à la nature numérique (ex : un radar est un système analogique dont le rayonnement est de type pulsé), mais plutôt au système de multi-plexage de l'onde ou encore à la présence de signaux intermédiaires de synchronisation.

Un signal de téléphone portable, fonctionnant en mode 2G émet effectivement un signal pulsé. En effet, (voir figure ci-contre), on note la présence d'un signal répétitif à 886 MHz qui est émis toute les 4,61 milli-secondes.

2. Emetteurs d'ondes pulsées

Ainsi, la présence d’interruptions répétées récurrentes dans le signal (interruption durant laquelle la densité surfacique de Puissance - DSP - chute fortement) est caractéristique d'une onde pulsée.

Sur cette base, l'analyse des signaux des différents émetteurs d'ondes permet de distinguer leur nature pulsée.

Caractère pulsé ou
non-pulsé de plusieurs émetteurs
Emetteurs Nature
Radio-diffusions AM (antennes) Non pulsée
Radio-diffusion FM (antennes) Non pulsée
Antennes télévision numériques Non pulsée
Antennes télévision analogiques Pulsée
Téléphonie UMTS 3G Non pulsée
Téléphonie LTE Pulsée
Radar à impulsions Pulsée
Téléphonie GSM Pulsée
Wi-Fi Pulsée
Wi-Max Pulsée
Téléphone DECT Pulsée

 

Ainsi, on note que les émetteurs de téléphonie UMTS (3G) ne sont pas de nature pulsée.

Par contre le téléphone sans fil des habitations (DECT : pour Digital Enhanced Cordless Telecommunications) est bien de nature pulsée.

Il s'agit bien sur des téléphones sans fil récents (reconnaissables au fait qu'ils ont une petite antenne plastifiėe, voire aucune antenne). Les anciens téléphones (les analogiques), qui possédaient encore une antenne métallique rétractable n'étaient pas générateurs d'ondes pulsées.

L'émission du téléphone DECT est ainsi hachée 100 fois par seconde (fréquence 100 Hz), pour les émetteurs GSM la fréquence de "hachage" est de 217 Hz.

3. Dangerosité des ondes pulsées

3. Dangerosité des ondes pulsées

La présence d'ondes pulsées signifie que l'onde porteuse du signal (ex : téléphone DECT) est régulièrement hachée par de brèves impulsions avec de fortes amplitudes.

Or ces variations brutales et incessantes de l'amplitude (et de puissance) du signal sont à l'origine de la forte toxicité sur les corps vivants, ceci en plus de la toxicité potentielle de l'onde porteuse, qui est déjà de hautes fréquences (voir notre article sur le effets sur la santé http://pollution-électromagnétique.fr/la-sante.

Plusieurs recherches effectuées ces dernières années, ont montrées que les émissions pulsées présentent un risque biologique particulier. Par exemple des modifications des courants électriques du cerveau (visibles sur un électro-encéphalogramme) sont visibles sous l'action des ondes pulsées, ce qui n'est pas le cas pour les ondes non pulsées.

Signalons que l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) ne reconnait pas le caractère pulsé des ondes téléphoniques.

Nous intervenons dans toute la France pour des expertises géobiologiques, intégrant donc les détections et corrections des pollutions électro-magnétiques. Contactez nous par ce site. http://pollution-électromagnétique.fr/contact

 

Imprimer